Pesto !

C’est bientôt le moment de cueillir tout le basilic avant qu’il ne se dégrade (fin septembre / début octobre). Si vous avez un beau bouquet de basilic, n’hésitez pas à en faire du pesto. En hiver, j’apprécie de profiter de mon pesto de la fin d’été dernier. Voici comment je procède :
D’abord je réunis :
– 60 g de feuilles de basilic
– 60 g de pignons de pin
– 60 g de parmesan
– 200 ml d’huile d’olives
– 1 gousse d’ail

Puis je réalise les étapes suivantes :
– éplucher et piler la gousse d’ail
– faire griller à sec les pignons de pin
– dans un mixer (avec le babycook, ça marche très bien) mettre les feuilles de basilic, l’ail pilé, les pignons de pin et une partie de l’huile d’olive et mixer l’ensemble
– ajouter le parmesan tout en continuant à mixer, ajouter de l’huile d’olive ou du parmesan si nécessaire suivant vos goûts
– intégrer à vos pâtes suivant le besoin et congeler le reste

Nous les avons congelés dans un bac à glaçons classique, et comptons aujourd’hui un glaçon par personne lorsqu’on fait des pâtes (on complète souvent avec un peu de parmesan frais à table).

Alors ! ???

Soupe de Topinambours

Les topinambours ne sont pas encore arrivés, mais j’avais déjà mis cette recette sur un coin du blog. Je trouve ça très bon ; laissez vous tenter…

Quelques ingrédients à réunir :
– 400g de topinambours
– 1 cs de miel
– 2 à 3 cc de curry
– 1/2 l d’eau
– 1 peu de crème liquide allégée
– sel, poivre
– huile d’olive

Et quelques précautions à prendre pour bien réussir votre soupe:
– Bien laver les topinambours. Les éplucher à l’économe, grossièrement. Les détailler en cubes et les faire revenir dans l’huile d’olive quelques minutes.
– Verser le miel, puis le curry, et faire un peu caraméliser. Saler et poivrer.
– Couvrir progressivement avec l’eau (éventuellement un bouillon de volaille ou autre)
– Laisser mijoter à feu doux pendant 40 minutes (éviter les gros bouillons)
– Mixer le tout, et rajouter un peu de crème
– Repasser un coup de mixeur après avoir mis la crème, histoire de velouter un peu le tout.
Et voilà le tour est joué !!! Dites-nous en des nouvelles.

Des poules et de la confiture

Dimanche dernier, à la ferme, on a fait les confitures.

Un travail d’équipe et de longue haleine.

Des grappes de groseilles, semblables à de gros rubis,

ont d’abord été ramassées religieusement, sous un soleil de plomb

Puis équeutées minutieusement

 

et moulinées vigoureusement

 

Ensuite, et là on sent que la parité a encore des progrès à faire, elles ont été cuites,

avec, attention précision, leur poids en sucre multiplié par 0,7

et enfin la mixture pourpre a été empotée, et les étiquettes collées,

avec du lait bio s’il vous plaît

Rémi avait installé un drap pour ombrager la terrasse, qui faisait comme la voile d’un navire, ou le pan d’une tente de touaregs

Après le déjeuner, certains ont fait la sieste

En arrière plan, le poulailler fraîchement installé, et grillagé

pour que les poules puissent gambader

Ne vous emballez pas, cependant

pour le moment, c’est réservé à la consommation familiale des Millonets

Donc, disais-je, certains ont roupillé sous le noyer… et

D’autres ont fait semblant de comprendre ce que les Millonettes disaient

et sont partis s’activer quelque part, où la photographe n’est pas allée….

Bref, encore un beau dimanche à la ferme

 

Les dates des sorties à la ferme

Les dates des prochaines sorties à la ferme sont:

le 12 juin

le 10 juillet

le 14 aout

le 11 septembre

le 25 septembre

le 9 octobre

le 23 octobre

le 13 novembre.

Vous êtes attendus (avec votre famille ou vos amis si vous voulez) pour une journée conviviale à la ferme. Chacun arrive a son rythme à partir de 10 h. Des ateliers sont proposés pour s’initier aux travaux des champs (en fait quand on est une quinzaine même de non initiés on fait des miracles). Vous pouvez aussi venir juste pour profiter du site qui est super, pour vous promener parmi les salades et les choux, et faire faire de la balancoire à vos enfants, ou visiter l’église de Vetheuil.

Chacun apporte un pique nique que l’on partage. Ne pas oublier les bonnes chaussures et les vêtements longs si vous craignez les orties ou le soleil.

Pour nous aider merci de vous inscrire sur doodle http://doodle.com/d6nbmbx2zf6vvuy4

A bientôt!

La ferme des Millonets

Les corni-topis de Nathalie

Face à l’afflux de topinambours en cette fin d’hiver, le problème était sérieux. Faut pas jeter, a dit Sophie, et elle a bien raison. A bas le gaspi!

Un rapide surf sur le net m’apprend que les Québécois font des topinambours au vinaigre qui ont l’air fameux. Un autre petit coup de surf et j’en arrive à la conclusion que je ne vais y trouver aucune recette, mais qu’on peut tenter sans trop de risques d’appliquer celle des cornichons aux topinambours.

Et voilà, c’était pas plus compliqué que ça!

On lave les topinambours sans leur ôter leur peau (à quoi bon se fatiguer?), on les coupe en dés, on les place dans les bocaux avec aromates et sel à volonté. On fait bouillir le vinaigre qu’on verse sur la préparation (faut bien couvrir les légumes) et on ferme. Reste plus qu’à attendre deux ou trois mois.

Le résultat est délicieux, croquant à souhait et parfumé! En tant que végétarienne, je vous les conseille avec des lentilles en salade.

Prochainement, je vous parle des topinambours lacto-fermentés.

Nathalie Privat

Confiture Délicata-Orange

Quand vient l’hiver, et que vous en avez soupé de la courge avec ses grands airs, il est temps de la mater. Les délicatas accepteront sans chichi d’être ramollies à la vapeur, et de partager leur panier avec quelques oranges de Tunisie, ou d’ailleurs. Ensuite, une fois cuites, on grattera la chair des courges, pour se débarrasser de leur peau, on ouvrira celle des oranges, pour se débarrasser de leurs pépins, et on mixera le tout. Ajoutez à cela le poids équivalent de sucre, et faites cuire en remuant doucement jusqu’à obtenir la consistance souhaitée. La courge apporte un léger goût de noisette, et une certaine épaisseur pas désagréable. Et voilà encore de quoi faire chanter les tartines!

Le Houmous de betterave, pour écluser les surplus

Quand les fameux tubercules s’accumulent, rien de mieux que les broyer sans scrupules, et les tartiner à la spatule. En plus, c’est très beau, et ça intrigue le badaud. C’est facile, on cuit sa betterave, à l’eau ou au four, comme on le sent. Quand elle est molle, on la balance dans un robot, en compagnie de pois chiche (à quantité égale), d’une cuillère de pâte de sésame (qu’on trouve dans les biocoops), d’ail, de jus de citron et d’huile d’olive. Si je n’indique pas les quantités, ce n’est pas par snobisme mais par expérience: les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas. Il faut donc goûter et regarder, et ajuster, tout seul comme un grand. A la fin on a une pâte à tartiner, plus ou moins citronnée, aillée, ou salée (ah oui parce qu’il faut aussi saler-poivrer, bien sûr), qu’on peut joliment présenter avec un filet d’huile d’olive et déguster sur du pain frais.

Projection le 9 juin du plus beau film du monde!

Le Cinéma CHAPLIN
en partenariat avec
les AMAP du XVe
Artisans du Monde Paris XV
vous proposent une
SOIRÉE – DÉBAT

Film de Dominique Marchais – 2009 – 2h
le JEUDI 9 JUIN 2011 A 20H30
La projection du film sera suivie d’un débat avec
Marc DUFUMIER, Ingénieur agronome
Tarif unique : 5 €
Réservations à la caisse du cinéma à partir du 2 juin et sur www.cinemachaplin.fr
Cinéma LE CHAPLIN – 6 rue Péclet – Paris XVe

 

Comme c’est un VACHEMENT beau film, suivi d’un débat avec un homme VACHEMENT intelligent, je vous conseille VACHEMENT de réserver  l’avance!

Le cake aux fruits qui tue le dimanche à la ferme

Je commence alors, parce que j’avais promis à ceux de dimanche qui l’ont dévoré que ce cake serait parmi les premières recettes publiées, même s’il n’y a pas de légumes dedans!

C’est un cake anglais, inspiré de cette recette là (un blog tout à fait recommandable) :

On mélange 100 g de beurre, et pareil en sucre (le roux c’est meilleur), on ajoute 2 oeufs , mais 1 par 1. Ensuite on balance la farine (200g). Je fais moitié blanche moitié complète, comme la dame, et je mets un sachet de levure avec. Les 3 cuillères de lait c’est vraiment pour dire, genre pour assouplir si ça devient dur à mélanger. Par contre la confiture d’orange, je ne lésine pas, 3 grosses cuillerées j’y vais! (perso, je recycle mes vieux pots de Délicata-Orange!) Et les épices: cannelle, muscade, clou de girofle, pareil, faut pas hésiter. Après c’est free style en fonction de ce qui traîne dans les placards. Mais la bonne proportion c’est 300 g de fruits minimum: raisins, écorces d’oranges, cranberries séchées, abricots, dates, c’est vous qui voyez!

Au four à 180° pendant une grosse demie-heure… et zou!

 

Bienvenue!

Camarades Volontaires,

Le voici le blog tant attendu! Bien sûr il est encore tout nu, il va falloir l’habiller et le décorer à notre façon. Le nombre de rédacteurs sera limité, mais pas celui des commentaires. N’hésitez pas, créez votre profil et venez mettre votre grain de sel.

M.