Bientôt du pain

Hello,
Le four à pain de la ferme des Millonets est sur le point d’être terminé. Nous allons pouvoir faire du pain comme annoncé en juin.Retour en histoire sur le four à pain :

En 2005 il était tout noir du sol au plafond sûrement à cause de gros retours de flammes et de la fumée. A l’intérieur du four, la sole est effondrée au fond. A quand les pizzas au feu de bois ?

On commence donc par les murs en enlevant tout le plâtre et les jolies pierres beiges apparaissent, puis je refais une hotte pour l’évacuation des fumées. C’est OK pour les pizza en faisant bien attention de ne pas les envoyer au fond du four…certains ont déjà pu en goûter…

 

 

Du pain au levain:

Depuis une dizaine d’années, je fais du pain au levain dans mon four de cuisine et à l’occasion dans le four à pain.
Cela fait maintenant 2 ans que je participe à un groupe de travail avec Nature et Progrès qui cherche à remettre au goût du jour des blés anciens. L’objectif est de retrouver des blés avec un bon compromis entre la maîtrise de la culture en bio, la panification et l’aspect gustatif.
Olivier, à la ferme de la Bergerie à Villarceaux met en culture les blé anciens, puis nous en panifions une sélection avec Daniel, le boulanger du fournil de la Biocoop d’Epône.

Tout cela m’a donné envie de passer à l’étape suivante: restaurer le four à pain pour pouvoir produire une trentaine de pains par fournée.

Je me lance début juin en commençant par le plafond, un enduit à la chaux pour les mur, la sole est restaurée et le sol en brique nettoyé avec beaucoup d’huile de coude ! Sans oublier l’installation de l’eau potable et de l’électricité.

Aujourd’hui il reste à maîtriser le four et la multiplication des pains !
Je vous propose donc de vous faire goûter une première fournée à l’occasion du pot d’accueil de lundi 20 octobre prochain.
Je ferai pour commencer 2 sortes de pains : un pain bis nature de 800g (farine 80) et un pain raisins noisettes de 500g.
Ensuite à partir du lundi suivant libre à vous de passer un premier contrat très souple avec moi, qui courra jusqu’à la fin de l’année 2014.

A très bientôt,

Rémi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *